Pour une économie plus humaine, changez de banque!

Savez-vous ce que votre banque fait avec votre argent? Les Amis de la Terre surveillent depuis plus de sept ans les investissements controversés des banques françaises, et principalement des plus importantes : BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole. Après la mobilisation contre le projet nucléaire de Belene en Bulgarie en 2007, qui a fini par faire plier BNP Paribas, c’est contre la Société Générale que les Amis de la Terre se mobilisent cette semaine pour son implication dans le projet nucléaire controversé de Kaliningrad, en Russie. Celui-ci pose de multiples problèmes de sûreté nucléaire, de droits humains et de corruption, et rappelle bien sûr la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. La région de Kaliningrad n’a en plus pas besoin d’électricité supplémentaire et la population locale y est opposée, ce qui en fait un Grand Projet Inutile Imposé par excellence, comme l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les Amis de la Terre et leurs partenaires se mobilisent cette semaine à Nancy, Bayonne, Paris, Bordeaux, Lille, Nantes, Tours, mais aussi en Russie et en Pologne, et donc ici à Crest sur le marché ce matin, pour obliger la Société Générale à se retirer définitivement de ce projet controversé.

Celui-ci fait malheureusement partie de la longue liste de projets controversés dans lesquels les grandes banques françaises sont impliquées (nucléaire, charbon, pétrole, gaz, grands barrages, agrocarburants…), mais aussi les moyennes! Malgré leurs valeurs « mutualistes », les Caisses d’Epargne, Banques Populaires et le Crédit Mutuel ont elles aussi eu la folie des grandeurs à travers leurs filiales Natixis et le CIC, et on les retrouve aussi dans ce type de projets à l’autre bout du monde, et votre argent avec! Le genre de sujet que l’on aborde pas vraiment dans les assemblées générales de leurs caisses locales ; sans parler des paradis fiscaux, des subprimes et des multiples scandales récents dans lesquels on retrouve toujours les mêmes banques. Pour remettre la finance au service de la société, les Amis de la Terre promeuvent des alternatives et notamment la Nef, société coopérative de finances solidaires, seule institution financière qui publie la liste des prêts qu’elle accorde chaque année et qui n’investit que dans les secteurs de l’environnement, du social et de la culture. C’est aussi la seule qui s’appuie sur des groupes locaux de sociétaires bénévoles pour créer du lien entre épargnants et emprunteurs, dont un est actif ici dans la vallée de la Drôme. Pour reprendre le contrôle de votre argent et financer plutôt l’agriculture biologique ou l’Herbier du Diois dans notre Biovallée plutôt que des projets comme Kaliningrad en Russie, rendez-vous sur le marché contre la Société Générale et au groupe local pour la Nef!

Yann Louvel pour les Amis de la Terre Drôme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s