Archives mensuelles : novembre 2014

Conférence-débat sur les banques et le climat jeudi 4 décembre 2014 à 20h à la salle des Acacias à Crest

Alors que les négociations internationales sur le climat reprennent à Lima cette année, en attendant la conférence Paris Climat 2015, Les Amis de la Terre Drôme vous invitent à une conférence-débat sur les banques et le climat le jeudi 4 décembre à 20h à la salle des Acacias à Crest. Cette conférence fait suite à celles sur « Banques et environnement » en 2012 et « Epargne et environnement » en 2013.

Au plaisir de vous y voir!

Voici ci-dessous la version complète de la tribune annonçant cet événément dont une version très raccourcie est parue dans le Crestois de cette semaine.

Sauvez le climat et la clairette, quittez la Société Générale!

Conférence-débat sur les banques et le climat le jeudi 4 décembre à 20h à la salle des Acacias à Crest

Les négociations internationales sur le climat s’ouvrent à nouveau la semaine prochaine, comme chaque fin d’année, à Lima cette fois, au Pérou. L’an prochain, la conférence Paris Climat 2015 aura lieu chez nous, ici en France, et elle sera le rendez-vous le plus important depuis Copenhague, en 2009. Le récent accord entre la Chine et les Etats-Unis sur cette question pourrait changer la dynamique des négociations, mais nous sommes encore loin de l’objectif affiché par les scientifiques du GIEC le mois dernier : 80% des réserves fossiles dans le monde doivent rester dans le sol pour éviter l’emballement climatique.

Ces discussions, qui peuvent nous paraître lointaines, auront pourtant un impact direct sur nos vies quotidiennes. Le Crestois a bien décrit ces dernières semaines l’impact on ne plus concret des changements climatiques sur notre vallée, et notamment sur l’agriculture et la viticulture, et les risques croissants pour la production de notre précieuse clairette.

En plus de faire pression sur le gouvernement, les Amis de la Terre ont choisi de cibler les responsables des changements climatiques, parmi lesquels on trouve les multinationales de l’énergie… mais aussi les banques qui les financent!

Une étude récente des Amis de la Terre nous apprend ainsi que les banques françaises ont collectivement injecter plus de 30 milliards d’euros dans l’industrie du charbon, la plus polluante, depuis 2005. Elles jouent en effet un rôle majeur dans le financement de mines ou de centrales à charbon aux quatre coins du monde.

C’est précisément le cas de la Société Générale, impliquée dans le projet minier d’Alpha Coal, en Australie, qui risque d’ouvrir l’accès à un bassin de charbon géant dont les émissions annuelles seraient équivalentes à celles de l’Allemagne. Il s’agit rien de moins que de la deuxième bombe climatique au monde, juste derrière le charbon en Chine. Pour couronner le tout, cette exploitation mettrait au passage en danger la Grande Barrière de corail.

Face à cet état de fait, un grand mouvement international de désinvestissement des énergies fossiles s’est levé ces derniers mois, sur le modèle des mouvements passés contre l’apartheid ou l’industrie du tabac. De nombreuses institutions l’ont rejoint, telles que la fondation des Rockfeller, qui ont fait leur fortune sur le pétrole (!) et les universités de Stanford aux Etats-Unis, ou Canberra en Australie. C’est dans ce dernier pays que des milliers de citoyens ont quitté leur banque « fossile » pour une autre au comportement plus éthique. Pour les imiter, nous recherchons actuellement des clients de la Société Générale dans la vallée prêts à quitter leur banque pour une alternative, comme la Nef, comme l’ont déjà aussi fait nos amis basques. Contactez-nous et rejoignez vous aussi le mouvement!

Un an après une première action sur le marché de Crest, les Amis de la Terre se mobilisent à nouveau et vous convient à une conférence-débat sur les banques et le climat le jeudi 4 décembre à 20h à la salle des acacias à Crest.

Yann Louvel pour les Amis de la Terre Drôme (drome@amisdelaterre.org)

Banques climat

Publicités